à la une à La Rochelle avec ubacto La Rochelle
 l'actualité   info conso   en promo   les adresses   la boutique   s'inscrire 

[ les adresses ] La Rochelle et sa région
  à la une : 1863 sujets à découvrir ...
tous les titres de à la une La Rochelle La Rochelle le fil d'info RSS de à la une La Rochelle file d'info RSS de à la une 

La Rochelle - Charente-Maritime

Suivre LeFlux, l'actualité à la une et sur Twitter @LaRochelleNews !

Éditeur de ubacto.com


<< précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ... suivant >>

[ palmarès fiction TV ] Festival de la fiction TV de La Rochelle : téléfilms, séries françaises européennes, comédien(ne)s... Le palmarès 2016 !

cliquez sur pour lire ... À La Rochelle, samedi 17 septembre 2016, sur la scène du grand théâtre de La Coursive qui accueillait la cérémonie de clôture du 18e Festival de la fiction TV, le jury présidé par la comédienne Isabelle Carré a remis 17 prix. Les partenaires en ont décerné trois de plus. Le comité de sélection de la compétition officielle avait choisi cette année sous la direction d'Yves Bigot, 34 oeuvres de fiction dans différentes catégories, en détail ici.

Fiction made in Europa : 10 oeuvres étaient en compétition en 2016 dans cette catégorie. Le jury a décerné le prix de la meilleure série européenne à "Kud'amm 56". Cette mini-série allemande en trois épisodes de 90 minutes s'inscrit dans le Berlin de l'après-guerre des années 1950 entre traditions et nouveau monde, danse de salon et rock'n'roll. Elle devrait être diffusée prochainement sur Arte.
La chaîne britannique BBC One a obtenu le prix spécial du jury de la fiction européenne pour "The A Word". Cette fiction en 6 épisodes, adaptation de la série israélienne "Yellow Peppers aborde les questions de la complexité des relations familiales et de la différence en général en partant du cas particulier de Joe, un petit garçon de cinq ans qui vient d'être diagnostiqué autiste.

Le jury a également décerné un Coup de coeur à "Chewing Gum" de Michaela Coel, une jeune femme étonnante à la fois créatrice, auteur, scénariste, réalisatrice, comédienne et compositrice. Elle interprète elle-même, le rôle principal de cette série anglaise déjantée qui est une adaptation d'une pièce de théâtre qu'elle avait écrite et déjà jouée. Les aventures loufoques de Tracey Gordon, une jeune fille de 24 ans encore vierge et obsédée par Beyoncé qui se comporte comme une adolescente avait déjà séduit d'autres jurys exigeants, remportant le Bafta, British Academy Film and Television Arts Awards de la meilleure performance féminine dans une comédie ainsi que le prix de la meilleure série comique aux Screen Nation Awards !

Meilleur téléfilm : "Tuer un homme" réalisé par Isabelle Czajka pour Arte sur le sujet délicat de la légitime défense avec Frédéric Pierrot dans le rôle du bijoutier qui tire sur un cambrioleur pour protéger son épouse jouée par Valérie Karsenti.

3 distinctions pour "Box 27" le téléfilm d'Arnaud Selignac pour France 2 a remporté le prix spécial du jury. Le comédien Éric Elmosnino a également obtenu avec ce drame social le prix de la meilleure interprétation masculine pour son rôle de père de famille sans emploi et à la dérive, contraint à vivre avec son jeune fils dans un garage. Cette fiction unitaire a aussi décroché un troisième prix pour la meilleure musique composée par Fabrice Aboulker.

Meilleure série 52' : c'est "Glacé", une adaptation réalisée par Laurent Herbiet du best-seller de Bernard Minier qui a été primée. M6 diffusera les 6 épisodes de ce thriller qui a pour décor les paysages des Pyrénées et qui débute par la découverte du cadavre d'un cheval sans tête. Charles Berling y incarne un flic hypocondriaque confronté à l'enquête la plus étrange de sa carrière.

Meilleure série 26' et également Prix des collégiens de la Charente-Maritime : "Les grands", une fiction générationnelle d'OCS Signature mettant en scène des adolescents qui font leur rentrée en 3ème et découvrent qu'un distributeur de préservatifs a été installé pendant l'été dans les toilettes de leur collège. "Les grands" ont obtenu une troisième distinction avec le jeune espoir féminin Adami attribué à la jeune comédienne Adèle Wismes pour son interprétation de MJ, la nouvelle qui est aussi la belle-fille du principal.

Meilleure réalisation 2016 : c'est Samuel Bodin qui a été distingué pour "Tank" qui a aussi obtenu le prix de la meilleure web-série. Ce road-movie entre policier déjanté et western-spaghetti sera diffusé par Studio-Plus, une nouvelle application, prochainement disponible, dédiée aux séries conçues pour être regardées sur smartphone.

Meilleur programme court : "Vous les femmes", une série portée avec humour par les auteures-comédiennes Judith Sibony et Olivia Côte qui s'amusent avec les stéréotypes en faisant rimer en 2 minutes quotidien avec féminin. La 5e saison débutera sur Téva le 10 octobre 2016.

Le prix de la meilleure interprétation féminine a été décerné cette année à deux comédiennes. Arielle Deutsh pour le rôle de Karine confrontée au harcèlement sexuel au travail dans Harcelée". Et Barbara Schultz pour celui de "Nadia", une mère de famille modeste prise dans spirale du surendettement quand son fils, brillant, intègre un lycée parisien réputé. "Nadia" a aussi convaincu les jurés du prix des lecteurs de la région Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec le quotidien Sud-Ouest.

Prix Adami du jeune espoir masculin : Alexandre Philip pour "Vestiaire". L'acteur interprète Orson, responsable du club de natation et personnage-clé de cette excellente série de France 2 qui porte un autre regard sur le handicap, en le faisant entrer simplement dans la "normalité" et l'universalité du registre de l'humour. Le comédien joue également le Caporal Niels dans la série déjantée Lazy Compagnie dont il est aussi, avec Samuel Bodin, co-créateur et co-scénariste.

Le prix Télé Star et Télé Poche qui consacre la meilleure série diffusée au cours de la saison 2015-2016 a été attribué par les lecteurs à la fiction Le Secret d'Elise qui a été remis, le 17 septembre à La Rochelle lors de la cérémonie de clôture, à la comédienne Julie de Bona.

Festival de la fiction TV 2016, à (re)lire : du côté des rencontres professionnelles des worshops au grand débat politique. L'événement du côté du grand public entre dédicaces et projections gratuites dans la limite des places disponibles.

La Rochelle et sa région : vivez et consommez local !
Suivez LeFlux, ses thématiques et son agenda. (fils d'infos partenaires & annonceurs ; et rédaction ubacto).

Temps fort ce week-end, vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 septembre à La Rochelle avec la 2e édition du Roscella Bay Festival qui investit la friche industrielle du Gabut entre electro, jazz, funk, street art, design et éco-conception avec un plateau d'artistes nationaux et internationaux de haut vol ! Les pass week-end sont épuisés... N'attendez pas pour pour réserver les derniers tickets "journées" disponibles ! - (Lun, 19 Sep 2016) - lire et plus ...

[ Fiction TV ] Festival de la fiction TV de La Rochelle 2016 : petits airs de Croisette du mercredi 14 au dimanche 18 septembre 2016

cliquez sur pour lire ... la Rochelle accueille chaque année depuis 2007 le Festival de la fiction TV créé en 1999 à Saint-Tropez où il commençait alors à se sentir à l'étroit. Cet événement réunit plus de 2000 professionnels, scénaristes, comédiens, producteurs, réalisateurs, compositeurs, techniciens et diffuseurs qui partagent avec le public les projections sur grand écran de nouvelles fictions qui devraient captiver les téléspectateurs cette année. Parmi les très nombreuses stars présentes dans la cité rochelaise, Isabelle Adjani et Julie Gayet seront sûrement les plus courtisées ! Très attendue également, Isabelle Carré, présidente du jury de cette 18e édition qui met en compétition 34 fictions françaises et européennes, à découvrir en cliquant ici. Le public de La Rochelle pourra revoir les séries et téléfilms primés samedi soir lors de la soirée de clôture, le lendemain, dimanche 18 septembre 2016 de 11h à 17h au cinéma Dragon CGR, cours des Dames.

Ont également confirmé leur participation : Pascale Arbillot, Leila Behkti, Rayanne Bensetti, Charles Berling, Blandine Bellavoir, Valérie Bonneton, Eva Darlan, Guillaume de Tonquedec, Armelle Deutsh, Franck Dubosc, Melanie Doutey, Arié Elmaleh, Elodie Frenck, Grégory Fitoussi, Isabelle Gélinas, Joey Starr, Valérie Karsanti, Samuel Labarthe, Philippe Lefebvre, Yannis Lespert, Elsa Lunghini,  Mathieu Madenian, Corinne Masiero, Jean-Baptiste Maunier, Anne Marivin, Olivier Marchal,  Barbara Schulz, Bruno Solo, Bruno Wolkowich, Michael Youn...
Dans un autre registre, deux candidats de The Voice 2016, Ana Kha ainsi que Slimane. Le jeune chanteur qui a remporté l'édition est le parrain de l'association Juste Humain soutenue cette année par le festival lui reversera 2 euros sur chaque accréditation professionnelle vendue.

L'accueil du public au "village" : cours des Dames, à deux pas des salles du cinéma Le Dragon CGR, les (télé)spectateurs trouveront toutes les informations utiles pour profiter pleinement des projections sur grand écran, gratuites dans la limite des places disponibles. Ils pourront retirer, toujours sous réserve de disponibilité, les cartons d'invitation pour les séances hors-compétition à La Coursive où les grandes chaînes proposent de découvrir en avant-première certaines fictions emblématiques de leur nouvelle saison. Pratique : le programme au jour le jour en PDF. Toutes les informations sur le site du festival www.festival-fictiontv.com.

Décidaces et photocalls : c'est un rituel, tous les ans, des fans, chasseurs d'autographes et de photographies viennent parfois de loin pour rencontrer à La Rochelle les stars du petit et du grand écran. Avant ou après chaque projection, les équipes des films sont disponibles pour des séance improvisées et-ou pour des signatures. Certaines rencontres sont par ailleurs programmées.
- Mercredi 14 septembre 2016 à 18h : Bruno Solo ouvre le bal pour son rôle dans L'accident. Un épisode de 52' de cette nouvelle série de France 3 sera projeté le lendemain, jeudi 15 à 9h45.
- Vendredi 16 septembre à 16h : rendez-vous avant la projection à La Coursive à 18h45 avec l'équipe de la série Fais pas ci, Fais pas ça qui tirera sa révérence à l'issue de sa 9e et ultime saison !
- Samedi 17 septembre à 14h30 : comme l'an dernier, cette fois après la projection un peu plus tôt dans la matinée, à 11h15 de l'épisode Albert Major parlait trop, l'équipe des "Petits meurtres d'Agatha Christie" viendra rencontrer ses fans !

Fictions hors compétition en avant-première : chaque année, le festival donne une carte blanche aux principaux diffuseurs pour présenter en avant-première une fiction qui devrait faire l'événement au cours de la saison. Sur invitation, à retirer au Village, dans la limite des places disponibles.
- M6 présentera lors de la soirée d'ouverture du festival à La Coursive, "Les beaux malaises", adaptation française d'une série humoristique québécoise très populaire du comique Martin Matte qui met en scène sa vraie-fausse vie. C'est Franck Dubosc qui signe la VF et l'interprète en scénarisant avec humour son quotidien aussi bien familial et qu'amical.. Mercredi 14 septembre à 20h30 à La Coursive

-Arte propose "Carole Mathieu" un long-métrage de Louis-Julien Petit avec Isabelle Adjani qui incarne une femme, médecin de travail, qui exerce dans une entreprise où elle affronte en même temps la souffrance des salariés soumis à la pression d'un management musclé et son propre burn-out. Jeudi 15 septembre 2015 à 18h45 à La Coursive, rue Saint Jean du Pérot.

- TF1 : dévoilera un épisode de 90' de sa mini-série "La main du mal" réalisée par Pierre Akine avec Grégory Fitoussi, Mélanie Doutey, JoeyStarr, François Berléand, André Marcon, Elodie Frégé, Pierre Rochefort... Un thriller noir, adaptation du roman "The Escape Artist" de David Wolstencroft autour d'un avocat qui a défendu une crapule sadique qui se retournera sauvagement contre lui après avoir été acquitté... Jeudi 15 septembre à 21h à La Coursive.

- France 2 invite à suivre deux épisodes de 52' de la 9e et ultime saison de la série "Fais pas ci, fais pas ça" avec les familles Bouley et Lepic dont les enfants qui ont bien grandi quittent leurs nids respectifs. Vendredi 16 septembre 2016 à 18h45 à La Coursive.

- France 3 de son côté a choisi un téléfilm unitaire de 90' Marion, 13 ans pour toujours inspiré par le récit éponyme de Nora Fraisse qui raconte le drame qu'elle a vécu. À l'écran c'est Julie Gayet qui interprète le rôle de cette mère confrontée au suicide de sa fille, victime de harcèlement scolaire. Vendredi 16 septembre 2016 à 20h45 à La Coursive.

- Canal Plus pour sa part présente le 1er épisode d'une série franco-suédoise qui en comptera 8. "Jour Polaire" est un thriller nordique réalisé par Mans Marlind ainsi que Björn Stein, l'un des créateurs de "Bron", une autre série venue du froid qui a rencontré un très grand succès. Leïla Bekhti incarne dans cet épisode, une capitaine française de l'Office central pour la répression des violences aux personnes venue enquêter aux côtés de la police locale de Kiruna, ville suédoise du cercle polaire, après le meurtre entouré de mystère d'un citoyen français. Samedi 17 septembre 2016 à 17h à la Coursive

Projections spéciales, samedi 17 septembre 2016 au cinéma Le Dragon
- Rendez-vous à 10h pour deux épisodes de 25' de la série culte "Plus belle la vie" de France 3 en présence de certains comédiens disponibles pour des dédicaces à l'issue de la projection.
- À 14h : projection inédite du 1er épisode de la 3e saison de la série suédo-danoise "Bron ou "Broen, à suivre de 15h à 16h par une étude de cas sur les clés de son succès.
- À 15h15 : "Le noyé du Grand Canal", 12e épisode, soit le 2e de la 6e saison de la série historique de France 2 "Nicolas Le Floch".
À lire aussi le festival de la fiction TV 2016 du côté des rencontres professionnelles des worshops au grand débat politique du vendredi. Plus de 45 oeuvres parmi lesquelles 34 fictions françaises et européennes en compétition, à découvrir en cliquant ici.

La Rochelle et sa région : vivez et consommez local !
Suivez LeFlux, ses thématiques et son agenda. (fils d'infos partenaires & annonceurs ; et rédaction ubacto).

Polémique : retour sur le feuilleton quasi-surréaliste qui a perturbé l'organisation du festival Tribus Polar à Fouras, le week-end dernier des 10-11 septembre et notre échange ubuesque avec Florence Chartier-Loman, adjointe de Sylvie Marcilly, maire de la petite cité balnéaire !

À suivre aussi ce week-end à La Rochelle et dans les environs : les Journées européennes du patrimoine. Trois jours en accès libre et gratuit sous réserve des places disponibles les 16, 17 et 18 septembre 2016 entre expos, tatouages, dj-sets et concerts live pour l'ouverture de la saison de La Sirène, espace des musiques actuelles. Dj et concerts à prix libres chez Aiôn, bar culturel et solidaire... - (Mer, 14 Sep 2016) - lire et plus ...

[ Polémique à Fouras ] Week-end du côté de La Rochelle : à Fouras, le festival Tribus Polar fait de la résistance les 10-11 septembre 2016 !

cliquez sur pour lire ... Fouras, petite cité balnéaire de Charente-Maritime est le théâtre d'un scénario à rebondissements ! En effet, Madame Sylvie Marcilly, maire de la commune a décidé de retirer, presque à la dernière minute, les moyens et la logistique mis habituellement à la disposition du festival Tribus Polar ! Cette décision ainsi que les circonstances, pour le moins troublantes qui l'ont motivée a bouleversé la dernière ligne droite de l'organisation de cet événement culturel de qualité préparé depuis des mois. Tribus Polar, salon littéraire dédié aux romans policiers a été créé en 2014. Pour cette 3e édition, toujours à Fouras, près d'une quarantaine d'auteurs dont quelques grandes plumes du polar ont fait le déplacement et rejoint cette jolie et paisible presqu'île du littoral charentais-maritime... Pour en savoir plus sur Tribus Polar, vous invitons à lire en détail en cliquant ici.
Finalement, les organisateurs ont décidé de maintenir l'événement : la première journée s'est parfaitement déroulée et la seconde, dimanche 11 septembre 2016 s'est ouverte ce matin très sereinement !


Festival menacé : touché mais pas coulé !
Alertés par les organisateurs au fur à à mesure où eux-mêmes découvraient certaines décisions, soit directement, soit simplement à la lecture d'articles de presse, nous avons consulté certains documents relatifs à cette affaire. Nous avons aussi tenté d'avoir des explications auprès de Stéphane Villain qui a lui-même relayé l'événement sur son compte twitter et qui forme avec Sylvie Marcilly, le binôme mixte UMP élu au Conseil départemental fin mars 2015. Sans succès, la maire de Fouras campant sur ses positions.

Samedi matin 10 septembre 2016, nous avons mis le cap de La Rochelle vers Fouras et rejoint le square Carnot où le festival a finalement décidé de s'installer. Tivolis légers loués la veille, coin salon, bar-buvette, canapés... Malgré le faux bond de la municipalité, grâce au soutien prévu de longue date d'Emmaüs et à celui improvisé par des commerçants de Fouras, très loin d'être tous hostiles à l'équipe de Tribu Prod et aux voisins, le site a belle allure, même s'il manque quelques tables et chaises !

Sur la place, le doute plane... Quelques rares écrivain(e)s, affolés, décident hélas rapidement de se retirer. Nous apprenons que juste avant notre arrivée, les gendarmes sont venus constater que des auteurs étaient en place, relevant les noms et indiquant que le festival n'avait pas de document l'autorisant à occuper l'espace public. Vers 11h, nous décidons de rejoindre à la mairie les deux représentantes de l'association Tribu Prod qui tentent d'y dénouer la situation. Deux auteurs se joignent à nous ainsi qu'une personne de l'enseigne Cultura, libraire-partenaire de l'événement. Quand nous arrivons, nous ne sommes pas trop de cinq. Nous y trouvons les organisatrices qui semblent dans l'impasse, engagées dans un dialogue de sourds. Nyota Mollin, coordinatrice générale se fait violence pour rester calme, les larmes aux yeux.

Florence Chartier-Loman, adjointe au maire de Fouras, élue de permanence à la mairie samedi matin 10 septembre 2016 nous reçoit dans son bureau. Au titre de la rédaction, pour ubacto.com, je questionne l'élue sur les points qui me semblent les plus opaques et sujets à controverse. La chronologie du "divorce" entre le festival et la mairie m'interpelle plus particulièrement.

Je m'étonne d'abord qu'un maire se substitue aux procédures usuelles pour se poser en juge et arbitre d'un contentieux entre professionnels, en la matière trois commerçants et une association ! J'essaye de me faire confirmer par l'élue que le retrait du soutien au festival a bien été motivé par la volonté de sanctionner les retards de paiement de l'association. Rappelons que Tribu Prod ne doit pas un centime à la Ville de Fouras. La mairie a donc agit en l'espèce au nom et au bénéfice d'entreprises privées...

Florence Chartier-Loman, visiblement embarrassée me répond que non, la mairie ne s'ingère absolument pas dans des affaires privées. Elle pointe cette fois le manquement à la parole donnée de régler les dites factures aux commerçants avant le 31 juillet. Je renonce à reformuler la question... Par contre, je demande à Madame Chartier-Loman si la mairie a informé l'association dans des délais raisonnables de sa décision de retirer son soutien logistique à l'issue de cet ultimatum qui aurait été formulé verbalement par Madame le maire. Je rappelle deux dates. Le petit-déjeuner avec les auteurs à la médiathèque n'a été interdit que le 30 août 2016 et le 26 août, l'association réglait sans aucun problème à la mairie avec Madame Guilbot, le détail des moyens mis à disposition du festival ! J'ai trouvé la réponse de l'élue surréaliste : comme les hôteliers étaient très occupés par leur saison, ils n'ont informé que fin août Madame Marcilly que l'ultimatum n'avait pas été respecté, ce qui explique que la Ville de Fouras a pris sa décision à la dernière minute, oubliant même d'informer directement l'organisateur.

Mettant un temps de côté le prétexte des impayés, Florence Chartier-Loman reprend un autre argument évoqué dans la presse. En fait la manifestation n'est pas plus soutenue, ni autorisée parce que des commerçants ont menacé de "tout casser" et donc de troubler l'ordre public. Nous nous regardons, abasourdis ! Une adjointe au maire vient de nous dire que la Ville avait retiré ses moyens à un festival car des personnes avaient proféré des menaces, ce qui est illégal, au lieu de prendre des mesures pour protéger les personnes menacées !

Qui peut accepter une telle situation ! Bien entendu, quand bien même la mairie voudrait s'en tenir à cette histoire d'ultimatum, il aurait été de la responsabilité de Madame Sylvie Marcilly, en sa qualité de maire et compte tenu de la gravité des conséquences pour l'organisation du festival, d'informer très officiellement d'une telle décision à l'issue du délais invoqué, soit le 31 juillet 2016. Saisis dans les tous premiers jours d'août, les organisateurs auraient très bien pu trouver une solution alternative, re-localiser l'événement et rectifier la communication. Statuer, officieusement de surcroît, une semaine avant la date s'apparente selon nous, à un sabotage pur et simple d'autant plus que la décision s'est faite dans un contexte d'allégations qui ont porté atteinte à la respectabilité des organisateurs !

Une buvette autorisée : présentant l'autorisation de buvette sur la place Carnot les 10 et 11 septembre 2016, accordée par la mairie à Tribu Prod au printemps 2016, je demande si la mairie a officiellement retiré ou annulé celle-ci auprès de l'association, également dans des délais raisonnables. Un non est murmuré, ce qui ne ne nous étonne pas. Reformulant ma question, je demande de confirmer que cette buvette est donc toujours autorisée place Carnot et comme les témoins présents, il me semble bien entendre un faible oui sortir des lèvres de mon interlocutrice qui précise, mais pas l'occupation du domaine public... Allez comprendre !!!

Un "communiqué" municipal quasi-anonyme ! Lorsque je demande une nouvelle fois à Madame Chartier-Loman si cette décision a été officialisée, l'élue ouvrant la chemise verte posée sur son bureau me dit : "Nous avons fait un communiqué" et me tend une feuille. Interloquée, je lui demande, quand et à qui l'avez-vous adressé ? Je reste sans réponse mais je ne suis pas au bout de mes surprises. Posant mes yeux sur le document qui vient de m'être remis, je m'exclame : "Madame, il n'est ni daté, ni signé et imprimé non pas sur le papier officiel de la mairie mais sur une feuille blanche. Je lui demande de signer. Elle refuse, tente de récupérer la feuille... Elle me dira quelque minutes après qu'elle l'aurait bien signé et daté a posteriori si je lui avais demandé plus gentiment". Un peu plus tard, nous constaterons que ce communiqué, dont certaines allégations sont de nature qui pourraient être qualifiées de diffamatoires au préjudice de l'association a été publié, vendredi 9 septembre à 18h30 sur la page Facebook de la Ville de Fouras et relayé via le fil d'actualité du réseau social sur le site officiel de la municipalité !

Plus grave encore selon nous, ce même communiqué a été adressé au même moment par mail, donc le 09/09 vers 18h30 à plus de 200 adresses électroniques, par ailleurs non cachées de commerçants et chefs d'entreprises, avec le message suivant : "Mes chers collègues, Vous trouverez ci-joint le communiqué de la mairie de Fouras-les-Bains concernant l'Association Tribu Prod. Vous en souhaitant bonne lecture, Bien Ufefement, La présidente de l'U.F.E.F., Marilyne LAGARDE Union des Forces Economique de Fouras".

À propos : quelques éléments de réponses suite aux allégations lues, vues et entendues...
Dettes de l'association : elles sont au coeur de la tourmente. Sylvie Marcilly en a fait un argument, presque un étendard. Par contre la façon dont la situation a été présentée à la presse et par voie de communiqué est tendancieuse, pouvant laisser croire que Tribu Prod a "planté" l'économie locale et que l'association a des pratiques douteuses, voir malhonnêtes ! S'il reste des factures impayées, c'est avant tout parce que deux subventions de l'édition 2015 sont en attente de règlement : 3000 euros de la Région Poitou-Charentes et aussi, vous conviendrez que c'est un comble, 2000 euros du Conseil départemental ! Les commerçants "lésés" selon les termes de la mairie sont deux pour l'édition 2015, il aurait été judicieux de le préciser pour un montant d'environ 2000 euros relatif à l'édition 2015. Si le retard de paiement est légitimement regrettable, les dettes seront soldées, affirme Tribu Prod, dès versement des subventions. Quant à la dette de 2014 dont fait état la municipalité, il s'agit, selon l'association d'une facture d'un troisième hôtelier pour laquelle l'association conteste une partie du montant à hauteur de 200 euros.

Tribu Prod, association qualifiée d'opaque : cette allégation étonne l'association qui affirme que les documents ont bien été transmis. Peut-être se sont-il égarés dans les tiroirs d'un bureau municipal puisqu'ils ont été fournis par l'ex-trésorière il y a longtemps à l'adjoint à la culture Monsieur Stéphane Barthélémy !

Un rendez-vous logistique à la mairie le 26 août 2016 : Nyota Mollin et Danielle Biron ex-trésorière contrainte à abandonner cette charge en raison de lourds problèmes de santé mais toujours membre active de l'association ont rencontré tout à fait normalement Madame Guilbot du service municipal des locations, juste avant son départ en congés pour régler les détails de la logistique et des moyens mis à disposition du festival par la commune : sono, tivolis, tables, chaises...

Annulation du petit-déjeuner à la médiathèque : c'est seulement le 30 août 2016 que Frédéric Plauzet, directeur de la médiathèque de Fouras a reçu l'ordre de Madame le maire d'annuler cette rencontre avec les auteurs de polars, un rendez-vous apprécié lors des précédentes éditions. Il a immédiatement informé l'organisatrice en lui souhaitant un bon festival, ceci démontrant qu'à aucun moment à cette date, il n'avait été évoqué son empêchement.

Affaire à suivre : compte tenu des critiques parfois violentes formulées à l'encontre des organisateurs par certains auteurs qui ont décidé de quitter Tribus Polar samedi matin, nous suivrons de près ce dossier dans lequel, nous pensons que la respectabilité de l'association a été mise en cause, en de nombreux points, de façon abusive.

MAJ : correction de coquilles et précisions le 12 septembre 2012 à 10h.

La Rochelle et sa région : vivez et consommez local !
Suivez LeFlux, ses thématiques et son agenda. (fils d'infos partenaires & annonceurs ; et rédaction ubacto). - (Dim, 11 Sep 2016) - lire et plus ...

<< précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ... suivant >>

tous les titres de à la une La Rochelle tous les titres de à la une La Rochelle ...

accés à la recherche affinée

  leflux : fil d'info multi-réseaux (diffusez facilement partout...) Agence de création de sites web et mobiles...[ Agence web La Rochelle ]
Rendez-vous culturels ! retrouvez-vous entre amis, envoyez un flyer personnalisŽ ! allez dans la galerie des flyers ...
[ rendez-vous entre amis... ]

 l'actualité   info conso   en promo   les adresses   la boutique   s'inscrire